18 mars 2019

Les montagnes russes

 
Textes rédigés au jour le jour, selon mes humeurs, mes envies...


#14 mars
Encore un jour de plus, un jour de moins. Dans cet infini idée, jouissance extrême de lassitude tous les jours s’assemblent et se ressemblent. Je rassemble et emmagasine toute l’oisiveté de mes journées. Je perds pied parfois, mais ne m’écroule jamais. Je suis morte de marbre, marbre de cette pierre tombale qui ne sera jamais mienne. Je suis trop bizarre pour ça. Ma vie n’est pas celle des autres. Ces autres qui sont mariés et ont des enfants. Des êtres à choyer, de l’occupation permanente. Je n’ai pas d’occupation permanente. Je navigue et switch d’un don à l’autre, d’une perte de temps à une illusion. Nous sommes en 2019. Rien que de l’écrire je nage en plein conte, je me crois dans un syfy, nous sommes déjà dans le futur et tout m’apparaît pourtant sous un air vieux, le temps s’est arrêté pour moi, le jour de mon abandon, le jour de ma folie passagère, le jour où je me suis rendu compte que j’étais bizarre.

#15 mars
Encore une journée sans fond ni forme, j’ouvre les tentures pour la énième fois sur ce cimetière, je fais un café et je scrute mon écran de téléphone, ma routine matinale, subliminale est mon quotidien. En fond musical mon chauffage qui fait un bruit abominable, les voitures qui s’enchaînent et enchaîne mon agacement. J’écris pour la deuxième fois dans ce journal, je ne vais pas me relire, c’est mon flow marginal. Je n’écrirai pas tous les jours non plus, je ne peux me permettre une routine de plus ! Aujourd’hui c’est « Global strike for future » je n’y suis pas, j’ai mon dos qui me tue et mon cœur qui dit merde. Pour le moment je dis merde à tous, c’est mon nouveau paradigme ! Merde à la permaculture, merde à la culture, merde au génocide social, merde au terrorisme, merde à ce monde de merde ! Une lueur d’espoir essaie de me rendre la vie dure, ça serait plus facile de ne plus croire en rien, y aurait plus qu’à se tirer une balle et on en finirait mais non… Je continue ma route de merde à y croire à y croire… Demain sera un jour meilleur, demain sera demain, les mains tendues en l’air, le temps de faire une photo pour insta et de la poster, oui demain sera demain et on verra bien et on verra bien.

(...)
0 commentaires
16 mars 2019

Tes déchets organiques... C'est de l'or !

 
Tu dois juste travailler avec un tout petit allié modeste, appliqué et crucial, j’ai nommé le ver de fumier. L’Eisenia Foetida, Tida pour les intimes, est un ver rouge qui vit en surface et ne creuse pas trop profondément. Tida va transformer tes déchets organiques en merveilleux engrais naturels. Jusqu’à 75 % de ce que tu mets dans le flux des déchets peut devenir nourriture et matériau de plantation pour le compostage. Il existe des milliers d'espèces différentes de vers de terre à travers le monde et toutes se nourrissent de diverses matières organiques en décomposition. Mais leurs choix de nourriture et d'habitat diffèrent.


La grande famille de vers se divise en deux catégories :

LES COMPOSTEURS
Ce sont principalement les « tigrés », les vers rouges » et les « dendras ». Ils vivent et se reproduisent dans un environnement organique riche d'un système de compostage comme celui du lombricomposteur Can-O-Worms, ou même dans un jardin, où la nourriture en surface et l'humidité sont abondantes.
(...)
0 commentaires

Respire

 

Viens ! Viens mon ami... t'asseoir à côté de moi...
Si tu lis ces quelques mots... Tu as touché ma vie avec ton âme... Il arrive un moment dans ta vie, où tu t'éloignes de tout le drame et des gens qui le créent... Tu t'entoures de belles personnes qui te font rire et pleurer harmonieusement... Focus sur ta vibration positive - Respire - Aime les gens qui te traite bien. La vie est trop courte pour être quoi que ce soit d'autre qu'HeureuxxX ! Tu es exactement là où tu es censé être - Respire - Laisse s'installer dans ton ventre cette pensée et permettre à ton âme la liberté de chanter, danser et surtout d'Être 💚
Belle & Heureuse journée 🙏
Des #coeurs et des #Bisous De Bee Curious
(...)
0 commentaires
04 août 2018

L'essayiste #3

 

Toujours plus
Toujours plus haut
Toujours plus d’avoir
Toujours plus de désespoir

Et si demain tu savais te contenter de peu
Et si demain tu étais heureux
Et si demain tu n’aurais besoin de rien

Je n’ai rien, mais j’ai tout
Je suis légère
Je suis vivante 
et c’est déjà beaucoup

Plus de haut plus de bas
Alignement d’ego
Le conteur est remis à zéro

Je n’ai rien, mais j’ai tout
Je suis légère
Je suis vivante et c’est déjà beaucoup

Auteure I Photo © Christiane Désir 
(...)
0 commentaires
02 août 2018

Mon premier doodle art

 

Dessin I Photo © Christiane Désir 
(...)
0 commentaires

Quelque part sous l’arbre à palabre #2

 

Ce monde est occupé précipité comme jamais 
Tu peux rassembler des questions qui n'ont aucune réponse facile 
Mais ne perds jamais ton étonnement 
Et ton feu qui brûle profondément 
Pour marcher à travers les rues encombrées et observer les choses insignifiantes 
Des #besKes de Madame Kekchose

Auteure I Photo © Christiane Désir 
(...)
0 commentaires

Quelque part sous l’arbre à palabre #1

 

Ceci est la saison 
Où madame fera 
De jolies choses
Pas de choses parfaites 
Des choses honnêtes 
Qui parlent à qui veut
Madame est qui elle est
Seulement appelé à être

Auteure I Photo © Christiane Désir 
(...)
0 commentaires
27 mars 2018

Le temps précieux

 
Il est las le temps des sirènes des Klaxons, le bruit ruisselant des bus sous une pluie infinie. 
Infinie grisaille, vivement le printemps… Vivement le renouveau de la vie. 
Vivons mes amis héhé…


Extrait la faim du tigre I 1966 I René Barjavel 

Bien sûr… il n’y a qu’à vivre… C’est ce que nous faisons tous, c’est ce que tu fais d’habitude. Mais il suffit d’un instant… Tu es assis là, sur une pierre chaude, ou le sable de la plage, ou sur le bois poli de la chaise où tu t’assieds jour après jour pour travailler. Tu te reposes ou tu travailles, ou tu manges ou tu bois ton café. Toute la vie coule autour de toi. Et toi avec. Milliards d’hommes, milliards de milliards d’êtres vivants et d’étoiles. Et toi avec. Sans que tu t’en soucies. Depuis vingt ans ou quarante ou soixante, tu fais partie d’un tout. Ce qui se dilate ou se contracte ou qui monte ou descend, qui vient de quelque part et va quelque autre part.
Et toi avec.
(...)
0 commentaires
27 février 2018

Lettre à une amie

 
Ma chérie, toi ma plus belle amie, toi ma conscience. Je t'écris cette lettre aujourd'hui l'âme au bord des lèvres. Je t'écris déjà depuis de nombreuses années. C'est depuis trois semaines que j'ai senti qu'enfin tu avais pris la peine de te relire et de comprendre qui j'étais, qui je suis. Nous allons enfin pouvoir se parler au présent !


Quand tu ressens un doute, une peur... N'oublie plus jamais que je suis à tes côtés. Je m'appelle psyché, instinct, amie, conscience, confiance. Tu rayonnes et tu illumines nos journées. Lorsque je suis connectée au plus profond de tes tripes, oserais-je dire de tes viscères, sincères beauté, je tape à ton coeur de légèreté. Lorsque par contre, avec sincérité je t'offre de l'obscurité, soit consciente que ce sont là des sentiments lourds car j'ai envie de t'aider ♡ Quand tu hésites, pense avec ton ventre. Connecte-toi à moi via ton corps et écoute-le de toute sa beauté. Lourdeur, tu hésites ? Instinctivement écoute la douce mélodie de ta poitrine. Ça tiraille, bat-elle dangereusement ? Soit attentive aux regards qui se croisent et se décroisent. Légèreté, fonce ma chérie, tu l'as bien méritée !!! Amoureuse de la terre, la vie simple t'appelle et te rappelle de vivre chaque instant et chaque sourire. Laisse emporter cette douce mélodie au creux de ta psyché et vole le long de la rivière insoumise. À tout de suite ma chérie ♡

Auteure I Photo I Collage © Christiane Désir
(...)
0 commentaires
16 décembre 2017

Retrouve l’essence de ton âme d’enfant

 
Des Noëls de mon enfance, je retiens le goût des choses simples. Chaque année, je partais pour quinze jours de bonheur au château de My dans les Ardennes Belge. Je garde en mémoire, les cris d’euphorie des copains, la fabrication artisanale de nos surprises, l’odeur du chocolat chaud, les senteurs des biscuits qui mitonnent dans le four. La forêt de sapins saupoudré de flocons de neige et les lumières qui scintillent sur un ciel étoilé. Rien n’était plus magique que ces jours d’attente à préparer Noël ! Je m'amusais dans la neige, on fabriquait de la joie avec des petits riens.

© Christiane Désir

Aujourd’hui, les gens se pressent, se hâtent, s’énervent… Noël ! Le calvaire ! Choisir les cadeaux de chacun, devoir se taper la ville et les embouteillages, faire son menu tout cela en esquivant la critique des maussades. Chaque année, on nous annonce sur les médias, l’augmentation des retours et échanges des cadeaux. On imagine la joie, et au final c’est l’inverse ! La magie des fêtes a disparue. C’est une fête commerciale, basta !

ALIGNE TES VALEURS
Reste maître de tes choix et arrête de blâmer cette société, dans laquelle nous participons tous activement ! Savoure ces moments entre amis, famille... Pas besoin d’offrir le dernier iPhone pour faire plaisir. Nulle nécessité de préparer des menus de folies, du champagne à gogo pour faire bobo… du blink blink pour faire genre ! Ceux qui critiqueront ta soirée ne sont pas dignes d’être invités... Invite tes amis qui te sont chers et Respire...
(...)
0 commentaires
 

Textes, images et vidéos par Christiane Désir. Sous licence "CC" Creative Commons - Attribution-NoCommerciale-NoDerivatives 4.0 International (CC BY-NC-ND 4.0).

Original Design by Main-Blogger - Blogger Template and Blogging Stuff