23 juin 2016

La pollution tamponrelle... sisi

 
Randonnée dans les paysages vallonnés. Détente à l’ombre des oliviers. Sarouel, bermudas, sandalette ! L’été est bien là, et avec lui un sentiment d’être légère, légère… ça sent l’été à plein nez. J’ai donc décidé de te parler d’un sujet des plus passionnant qui soi, après les poils, les cheveux et les ongles… Que nous reste-t-il... les filles ? Le fameux Tampon !


Obligation d’utilisation jusqu’au moins 50 ans tous les mois… Fais-toi une idée du genre de calcul... Durant ta vie, t’utiliseras au minimum 11 000 tampons ou serviettes ! 11 000 x 2 976 248 000 = 32 738 728 000 000 !!! Imagine cette monumentale quantité de tampons ou bande hygiénique catapultée dans tes déchets !!! Cela fait réfléchir ! Je me suis donc jeté corps et âme dans ce concept qu’est la CUP (coupe menstruelle en silicone souple réutilisable). Elle est composée de silicone hypoallergénique. Elle retient trois fois plus de fluides qu’un tampon. Elle ne déséquilibre pas ta flore vaginale, ne dépose aucune fibre sur ta paroi vaginale. Positionnée plus bas qu’un tampon, la cup récupère ton flux menstruel. Pas très glamour tout ça ;)

Au début c’est un peu scabreux, on se tâte, on se cramponne, mais une fois que tu en auras pris l’habitude, tu seras surprise de voir combien son utilisation est simple et efficace. L’essayer, c’est l’adopter ! Je l’ai acheté à l’herboristerie moderne pour moins de 30 €. Cela peut paraître cher, mais si tu fais ton calcul, tu es plus que gagnante ! Certains tampons peuvent atteindre des prix faramineux. Sans compter le fait que tu ne participeras plus à cette pollution tamponrelle.

CONSEILS
  1. Lis le mode d’emploi attentivement ! Cela paraît évident, mais tout le monde ne le fait pas. 
  2. Fais-toi une manucure ! Je te passe les détails !  
  3. Lave-toi les mains et mouille ta cup, elle sera plus facile à insérer. 
  4. Exerce-toi ! Au début, tu as forcément une peur panique… Et si la cup restait coincée ! Je te rassure, j’ai toujours réussi à l’enlever.  
  5. Teste ta cup chez toi, à ton aise. Rien de plus stressant que d’être dans un endroit exigu, avec une collègue te racontant sa vie aux toilettes du boulot pendant ton heure de table. Tu risques de ne pas avaler grand-chose ce jour-là ! 
  6. Enlève-là toutes les 4 heures, ainsi tu verras ton flux (important ou non) et tu pourras moduler. Perso, je peux la laisser 6 heures, elle n’a jamais dépassé la moitié (modèle A).
  7. La dimension dépend de l’âge et des maternités éventuelles. Il existe deux tailles. 
  8. Je peux bouger, faire ce que je veux dans ma journée, je ne l’a sent pas du tout ! Contrairement à un tampon qui parfois était gênant, sans parler des bandes hygiéniques qui se déplace plus vite que l’éclair dans ta jolie petite culotte super sexy et surtout, fini les tâches embarrassantes ! 
  9. Pour l’enlever, il faut exercer une pression. C’est assez compliqué au début, c’est trop profond (j’ai pourtant des doigts de pianiste). Au final, c’est comme une ventouse, tu dois faire (un peu comme avec un pot de confiture dont le couvercle ne veut pas s’ouvrir, héhé). Tu dois laisser passer l’air et hop, cela se détache de ta paroi. Cela exige deux jours de pratique et tes deux mains !  
  10. Tire sur la petite tige qui sort avec une main et de l’autre fait rentrée l’air ! Cela demande une certaine souplesse et dextérité, mais à force d’utilisation, on découvre des nouvelles astuces. 
  11. Plie les genoux, position accroupie, balance d’avant en arrière pour mieux la sentir et surtout Zen reste Zen, tu te relâches. 
  12. Ne coupe pas le petit embout comme il le préconise dans le mode d’emploi, pas au début en tout cas. Prend le temps de t'assoir, de faire de l’exercice, de dormir avec. Le premier jour, elle m’a gênée, mais après plusieurs jours d’utilisation, plus aucune sensation. Cette petite tige est d’un grand secours pour retirer la cup. Si elle continue de t'incommoder, raccourcis par tranche, sois prudente, ne coupe pas trop d’un coup ! 

ENTRETIEN
  1. Lors de ta première manipulation, fait bouillir la cup 5 minutes dans de l’eau (à petits bouillon) pour la désinfecter, ne l'a laisse pas sans surveillance ! Tu dois impérativement avoir de l’eau dans ta casserole, sinon elle est cuite ! Surtout pas de micro-ondes ! 
  2. N’utilise pas de nettoyant agressif ! Ils préconisent un savon doux, sans parfum. Perso, je la nettoie uniquement à l’eau, car je suis très sensible. 
  3. Range là dans sa petite pochette, pour la prochaine utilisation. Si tu es précautionneuse, tu pourras la garder des années. 


CONCLUSION
11 mois sont passés, depuis mon premier test ! Même lors de mon voyage en Italie en van, tout s'est bien passé et je n'ai pas de toilette dans mon van ! Sur la plage, nikelos, j'ai même su faire mon yoga ;) Certaines toilettes ne bénéficient pas d’évier et certains établissements disposent de pièce très petite, prend avec toi, une petite bouteille d’eau et un désinfectant pour les mains. Je t'évite les détails, mais au final, j'arrive à l'enlever assise ;) De toute façon se serait dommage de ne pas tenter le coup, c’est tout de même 32 738 728 000 000 de tampons en moins dans tes déchets ;)
Merci, les filles... de penser à notre jolie planète ;)
0 commentaires

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

 

Textes, images et vidéos par Christiane Désir. Sous licence "CC" Creative Commons - Attribution-NoCommerciale-NoDerivatives 4.0 International (CC BY-NC-ND 4.0).

Original Design by Main-Blogger - Blogger Template and Blogging Stuff