26 septembre 2014

La journée de la transition

 
L’histoire nous a appris que les systèmes n’ont pas été soudainement changés. Il y a eu des périodes de « transition » les systèmes se sont, soit effondrés, soit ont lentement été remplacés par d’autres systèmes ou alors sont devenus obsolètes et un nouveau modèle a pris le dessus. 


Le mouvement de Transition est né en Grande-Bretagne en septembre 2006 dans la petite ville de Totnes. Aujourd’hui, on compte plus de 1200 initiatives dans plus de 45 pays ! L’objectif des Initiatives de Transition (Transition Network) est la mise en œuvre d’une société plus heureuse et surtout plus vivace. Il y a quelque chose qui ne va pas dans nos habitudes, et nous le savons ! Les initiatives de Transition proposent une approche locale, réaliste, collective et avant tout, ouverte à tous. Nous devons façonner le monde de demain, avec comme priorité, l’amélioration de la santé de l’économie, de l’environnement et de la qualité de vie des citoyens...

MODELE ECONOMIQUE EN SURSIS
Nous pouvons humblement le changer, avec détermination, avec crainte, mais aussi avec joie !
Pour ceux qui renoncent à subir le cours des choses, la transition citoyenne est vivifiante, créative et elle me redonne espoir. Car oui, j’ai des moments de doute, mais en voyant toutes ces idées, cela me rebooste, me redonne l’envie de créer, d’inventer, de reconquérir notre cosmos. Redécouvrir le monde avec les yeux d’un enfant, tout n’est pas sclérosé, la terre tourne, l’histoire nous a démontré plus d’une fois que rien n’est figé ! Cela redonne du sens à ma vie. Utopiste… Nous ne pouvons pas l’appeler utopie, cela l’a diminue, mais imaginons plutôt ensemble les possibilités.



Cette ville s’appelle « Planet éco-dôme ». Chaque personne participe à une tâche, le mot « travail » n’existe plus. Nous appelons ça, s'amuser. Nous faisons des tournantes, nous ne sommes plus obligé de nous amuser de la même façon toute notre vie, nous pouvons nourrir notre soif d’apprendre, un jour tu t’amuses à partager ton savoir, un jour tu t’amuses à potager, un jour tu t’amuses à penser.





Nous avons une mixité culturelle, un partage des savoirs… Notre monde est loyal, nous avons les mêmes lois partout. Je ne quitte pas l’Afrique, car je meurs de faim ! Non ! Je m’en vais vers l’Afrique, car j’aime ces paysages, sa culture, ces déserts, ces forêts, sa nourriture. Nous vivons où nous le souhaitons, j’ai fait sauter les frontières, je vais où je veux, car oui, je suis une Terrienne !

J’entends d’ici, les vilains… Mais c’est l’univers Bisounours qu’elle nous propose, je préfère le terme « Schtroumpfs »… Quoi, tu ne serais pas heureux dans un monde d’échanges, de bien-être et d’amour ? Si tu veux, juste pour toi ! Je peux te créer une cité, où la dégradation, la pollution, la grisaille des villes font partie de ton quotidien. Tu devras travailler toute ta vie pour pouvoir t’acheter ta grosse voiture, ta grosse maison, ton gros égo et tu finiras comme chacun de nous, sous terre, celle que tu as négligée toute ta vie ! 

REALISTE
Vous croyez que tout va rester comme cela sans bouger, que tout est figé, que l’ordre social et les initiés vont toujours dominer ! Ce réalisme s’est à tous les coups écroulé !!! Comme les Romains ou les Mayas avant nous, notre civilisation moderne et industrielle pourrait bien être condamnée à disparaître. Les vieilles taupes selon le philosophe Echiel circulent et se faufilent, creusent, et créent des galeries, brusquement, elles trouvent un chemin là où le sol et la terre semblaient si stables et solides, et là tout s’effondre ! La rareté des ressources et le chaos économique ont toujours joué un rôle dans le processus d’effondrement. Du moins au cours des cinq mille dernières années !!!


DES SOLUTIONS
Une transition vers une économie basée sur les ressources et non sur les spéculations serait une première étape. Réduire les inégalités financières en vue d’assurer une distribution plus juste des ressources, utiliser des ressources renouvelables, moins intensives, diminuer la croissance de la population. La croissance infinie n’est pas réaliste ! Carlos Carlin Tovar, un architecte, graphiste et dessinateur de renom, propose une réduction d’horaire de travail (de 8 à 4 heures) par jour. Il explique que les machines et la technologie sont supposées libérer les peuples du fardeau du travail qu’ils doivent fournir pour produire des biens. Mais l’opposé est en train d’arriver : les personnes travaillent de plus en plus chaque jour, burnout, dépression, manque de temps, tout cela se ressent dans les familles. Il a lancé une campagne afin de promouvoir une grève mondiale dans le but de réduire le temps de travail par jour à 4 heures à l’échelle mondiale. Les enjeux économiques sont globaux et les solutions doivent être globales. Pour plus d’infos.

CONCLUSION
Les politiciens ne font rien pour améliorer la qualité de vie de la population ni pour protéger l’environnement ! Ils ne parlent que d’austérité, de guerre, de terrorisme, la loi de la peur fait fureur !!! Ce qui rend les choses encore pires, car le peuple qui doit prendre soin de la planète et de toute vie humaine n’y croit plus ! Les habitants ont perdu l'espoir, ils se résignent. Toute ma jeunesse j’ai entendu ces mots : « on ne peut pas tout avoir dans la vie, dans la vie tu ne fais pas ce que tu veux ! » Tout dépend de nous. Nous avons les cartes en main ! Il y a une dynamique incroyable dans le monde, avec des protestations tout autour du globe, des marches et des campagnes pour améliorer nos vies. Nous devons devenir des citoyens actifs et participer davantage pour résoudre les problèmes qui affectent notre planète. Ne comptons plus sur les autres, mais sur nous ! Peuple en transition !


Mes remerciements à toutes ces organisations qui nous veulent du bien !

0 commentaires

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

 

Textes, images et vidéos par Christiane Désir. Sous licence "CC" Creative Commons - Attribution-NoCommerciale-NoDerivatives 4.0 International (CC BY-NC-ND 4.0).

Original Design by Main-Blogger - Blogger Template and Blogging Stuff