11 août 2014

Un voyage, une astuce, une rencontre #2

 
Entre Cádiz et Tarifa, au gré d’une rue pavée, au gré d’une place ombragée, au gré d’une rencontre intéressante, au gré d’une tapas, au gré du temps qui passe, tout simplement.

ASTUCE
Comment dénicher un resto typique dans un village touristique ?
Premièrement, en osant poser la question aux gens de la région. Si vous ne parlez pas leur langue, pas de problème, des gestes suffisent, n’ayez pas peur du ridicule, ce qui compte c’est trouver votre perle gourmande ! En plus en Espagne, c'est monnaie courante, tout le monde parle avec de grands gestes !


Et souvent, vous êtes partis pour un moment, ils sont super, on vous explique, on vous y conduit même ! Il me dit : « ici c'est typique, il propose du poisson frais, mais ils n'ont pas grand-chose à la carte et il ne parle qu'espagnol. » Parfait ! Je me prends un pescado fresco del dia et un bon vin blanc, tranquille « a pica » car en Espagne, c'est tout à fait normal de demander une assiette « a pica » et manger à 2 dedans ! Ce qui ne se fait pas du tout en Belgique sauf si on mange des antipasti chez l'Italien ;) A pica ? À piquer, des tapas quoi...

Deuxièmement, la carte : s'il y a trop de choix, ce n’est pas pour moi ! Ce n'est pas possible de cuisiner des produits frais et de saison avec un menu à rallonge ! 


Troisièmement, elle ne doit pas être traduite dans d'autres langues que celle du pays que j’arpente ! Je visite une cité et je veux m'y plonger pleinement. J'aime l'authenticité dans la vie comme dans mon assiette ! Marre de ces « Benidorm vs Torremolinos ! »  Perso, voyager, c'est rencontrer des gens, c'est découvrir une culture, une région, un langage.


RENCONTRE
Aaah les vendeurs à la sauvette, ils essaient de vous vendre des sacs, des statues, des lunettes. Enfin tout ce qui se détaille ! Toutefois, vous êtes-vous un jour demandé de quoi étaient faites leurs réalités ? Ils viennent d'Afrique et partent à la quête d'un monde meilleur. Certaines personnes les nient, les repoussent méchamment. Et vous, ne rêvez-vous pas d'une vie meilleure ?


Ne souhaitez-vous pas le meilleur pour vos enfants ? Ici, c'est la même chose. Une fois que l'on discute d'égal à égal, ils ont un sourire magique, une joie de vivre que certains Européens auraient bien des leçons à prendre ! Son nom, Abdelhaha. Sa gaieté se lie sur ces traits, c’est un gars marrant.  Il a sa technique : « Bonjour, madame, vous venez d'où, hello where you come from, hola qué tal ? » Puis il devine, et me dit Belgique. Je souris. Il parle plusieurs langues. « Il faut savoir communiquer pour vendre me dit-il ! » Il veut me vendre des souvenirs hyper touristiques je lui dis : « je t'achète quelque chose, si cela vient de tes mains et de ton pays. » Il me sort un bracelet fait main en fil à broder, on marchande encore, ça le fait rire. Je lui demande s'il est marié, s'il a des enfants, je m'intéresse à sa vie. Malheureusement, cela ne lui arrive pas souvent. Il a un petit homme et une femme, un jour il retournera au village, quand ça ira mieux. Je ne l'ai pas retenu trop longtemps, vous me connaissez maintenant, une vrai babeltut !


Pour ceux qui râlent en voyant ces gens vous enquiquiner pendant vos vacances. « C'est scandaleux, de commercialiser des contrefaçons ! » Rappelez-vous que s'ils vendent des imitations, c'est que malheureusement, il y a énormément d'idiots pour les acheter ! Et souvenez-vous, ce sont des humains cherchant une vie meilleure, ils pensent que la richesse résout tout, on leur dit que tout est mieux ici, que la vie est facile en Europe.


Je pose ma petite graine et leur dis : « ici, le mot stress existe, nous gagnons de l'argent, mais tout notre argent se volatilise dans des factures, des loyers hors de prix, des assurances inutiles, des futilités ! » Au final, nous sommes angoissés, parce nous n'avons pas le dernier iPhone, la Mercedes qui brille, l'ultime Louis Pompom... Au travail, à l'école, il faut être le meilleur dans tout et tout le temps ! Et même ceux, qui arrivent à s'offrir tout cela, sont tout aussi malheureux, mais ils ne savent plus pourquoi...! Ils ont tout ! Alors, ils se mettent en quête, ils dépensent des fortunes à soigner leur mal-être. Ils cherchent la vérité profonde, dans le « Secret », chez le psy, du côté d'un suprême gourou manitou chasseur d'ennui, essayent une pilule à la mode... Nous avons perdu le souvenir de la nature, de la vie, du petit bonheur. Nous avons perdu notre miroir intérieur, nous préférons celui du voisin. Notre essence n'est que vouloir, pouvoir, être le plus beau, le plus riche... Je lui tends la main avec le sourire, et lui dit : mon ami, tu vis, tu survis, et grâce à toi, je m'éveille !

Auteure I Photos © Christiane Désir
0 commentaires

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

 

Textes, images et vidéos par Christiane Désir. Sous licence "CC" Creative Commons - Attribution-NoCommerciale-NoDerivatives 4.0 International (CC BY-NC-ND 4.0).

Original Design by Main-Blogger - Blogger Template and Blogging Stuff