01 août 2014

Festival Esperanzah!, imagine...

 
Ce jeudi je suis allée au Festival Esperanzah. J'hésitais, je met cet article dans évasion ou les bons plans. Go pour évasion. La musique est une évasion en soi, s'échapper l'espace d'un tempo , se sortir de son quotidien, cela fait toujours du bien.  Du 31 juillet au 3 août inclus, c’est l’espoir, le rassemblement de culture diverse qui se retrouveront dans la merveilleuse abbaye de Floreffe en Belgique. Je n'ai pas vu de prince ni de politicard ! Comme dans certains autres festivals ! Nous, les rêveurs, utopistes pour certains, on se méfie, comme de la peste des politiciens. Nous, ce que l'on veut, c’est du changement et des remises en question sur notre système économique. On abandonne sur le quai, le naufrage et ses funestes politiques d’austérité et on se lance pour 4 jours de délires, de rêves, d’échanges et d’idées pour réinventer le monde de demain. 

Esperanzah

Beaux et doux rêveurs, oui, et alors ! C’est admirable de voir 40.000 festivaliers, 1.835 bénévoles, 50 associations, des artistes engagés unis dans un même rythme, une même émotion. La musique a cette faculté de rassembler les foules de toutes les contrées, de toutes les religions. Si vous n’avez jamais fait de festival, je vous le conseille vivement...




Bon enfant, populaire, certains diront altermondialiste, fumeurs de marijuana, tatouages, cheveux aux hennés, oreilles percées, pantalons d’Aladin en tout genre, fanfarons… bobo à gogo. Mais ces individus qui aiment mettre d’autres gens dans des petites boîtes… et bien qu’il y niche ! Bobo écolo… amoureuse de Manu Chao… on la connaît et s’en tape les miches ! 

On attends Manu

C’est en 2002 que  les organisateurs se sont inspirés de Manu Chao via l'album Próxima Estación...Esperanza ! En 2007, premier concert de Manu à Floreffe. Que le temps passe vite, déjà 7 années passées, et pourtant ce concert mémorable était resté incrusté dans ma mémoire et pour cause...

Ce n’est pas un artiste radin, quand il joue, il y va à fond. Il ne regarde pas sa montre, à 53 ans il est toujours dans le move, l’énergie et l’envie de s’offrir au public, nous sommes sa pile, sa vitalité. Attention aux âmes sensibles, si vous n’aimez pas être bousculé, vaut mieux éviter. Ça pogote, ça jump, ça saute, on se jette dans la foule, on plonge dans la marre humaine, c’est la folie !


Hier soir, Manu nous a dit : « Floreffe vous êtes fou ! Pase lo que pase, sea lo que sea. Próxima estación : Esperanzah ! Espoir ! La Fifa, va te faire enculer ! Netanyahou, arrête le massacre. Fuera Monsanto ! » J’adore, quel poète notre Manu ;) Pendant plus de 2 heures Manu nous a transportés dans son monde… un monde où il n’existe pas de racisme, pas de guerre, pas de police, pas de politicien, juste nous, le peuple... Un autre monde est possible. Il commence maintenant. À nous de jouer…

Envie de connaître les festivals du monde entier...c'est par ici :)
Auteure I Photos I Vidéo © Christiane Désir
0 commentaires

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

 

Textes, images et vidéos par Christiane Désir. Sous licence "CC" Creative Commons - Attribution-NoCommerciale-NoDerivatives 4.0 International (CC BY-NC-ND 4.0).

Original Design by Main-Blogger - Blogger Template and Blogging Stuff